La Charte des valeurs québécoises

PARCE QUE NOS VALEURS, ON Y

1 / Préambule sur les valeurs québécoises

Nous déclarons par la présente ce qui suit :

Les valeurs québécoises sont inaliénables.

Les valeurs québécoises sont multiples.

Tous les québécois ont droit aux valeurs québécoises. Ils sont aussi libres d'en jouir.

Les valeurs québécoises sont une source de fierté.

Les valeurs québécoises sont souples, généreuses, ouvertes et accueillantes, elles goûtent bon et peuvent à l'occasion faire le café. Elles rendent aimable.

Nous nous devons de valoriser les valeurs québécoises.

Les valeurs québécoises nous distinguent.

Les valeurs, c'est important.

2 / Aspects législatifs

La présente Charte a valeur de loi. Elle est supérieure.

Nul ne peut altérer, modifier ou s'approprier les valeurs à des fins non prévues par la loi.

En cas de souveraineté les valeurs québécoises deviendront d'office "valeurs nationales". En cas de référendum gagnant, de séparation, de souveraineté-association ou encore d'indépendance, c'est pareil.

3 / Religion et laïcité

Les valeurs québécoises sont inclusives. Elles sont aussi exclusives au Québec.

Le québécois est laïc, sauf lorsqu'il est religieux. C'est une valeur.

La valeur de laïcité englobe la séparation de l'état et de l'église, enfin, des églises, des mosquées, des ashrams, des synagogues, des temples et de certains sommets enneigés, name it. La valeur de laïcité couvre aussi qu’il faut pas s'habiller n'importe comment et encore moins quand on délivre un permis de conduire à un concitoyen.

Le québécois trouve que c'est pas bien d'arborer des signes religieux comme : Hijab, Niqab, Burqua (au fait, c'est quoi la différence ?), posters de divinités à plus de deux bras ou encore à tête d'animal étranger à nos belles forêts (exemple : l'éléphant).

Le québécois est attaché à faire disparaître tout signe religieux chez les fonctionnaires et serviteurs de l'état, vu que déjà ils sont payés à rien faire faudrait pas exagérer. D'ailleurs, qui a envie de se convertir à l'islamisme juste pour renouveler son permis de conduire je vous le demande bien ?

Les valeurs québécoises savent faire la différence entre un symbole culturel comme un crucifix et un outil de prosélytisme comme le voile islamiste (ceci sans préjudice pour les religions étrangères -- voir la section Tolérance).

La charte des valeurs québécoises n'a rien a voir avec le Code de vie d'Hérouxville : Il y a de la valeur dans le code des valeurs québécoises mais pas dans le Code de vie d'Hérouxville, ça se voit bien, d'ailleurs ça l'avait franchement pas de bon sens cette histoire mais on a bien rigolé pis Hérouxville c'est quand même pas mal creux. Lol.

4 / Liberté

La liberté est une valeur québécoise de grande valeur. C'est avec un sentiment de fierté bien compréhensible que les québécois exercent leur liberté pour faire ce qu'ils veulent. D'ailleurs quand on veut, on peut.

La liberté est libre de s'exercer dans tous les domaines comme : avoir un chat, faire de la croissance personnelle, se faire arracher des dents de sagesse, coudre, se coucher à l'heure qu'on veut ou encore faire autre chose.

Le québécois croit que n'importe qui peut écouter la radio de son choix, surtout quand c'est CHOIX (ceci sans intention de discrimination hertzienne). Il peut aussi écouter son corps lorsque ce dernier s'adresse à lui.

Les valeurs québécoises trouvent que "liberté" peut bien s'écrire "Libarté" de temps en temps. Ainsi, le québécois se trouve ouvert. Il se trouve aussi libre, ce qui inclut plusieurs activités librement pratiquées (voir plus bas). D'ailleurs l'orthographe est un instrument fasciste contraire à la liberté, ne pensez-vous pas ?

Denise Bombardier a le droit de faire des analyses à la radio et même à la tévé. Richard Martineau aussi.

Le québécois est libre de chauffer son char. Il accorde une valeur au fait de chauffer sur la voie de son choix, par exemple celle de gauche. En effet, tout le monde sait bien que la voie de droite est réservée aux tapettes (nonobstant la section "Tolérance"). Il peut toutefois emprunter la voie de droite quand ça lui tente, par exemple quand un cycliste l'occupe pour gêner le trafic et faire la promotion d'un moyen de transport qui ne va pas jusqu'en banlieue. Il a pour valeur le respect des piétons, sauf quand ils descendent des trottoirs à leurs risques et périls.

Le virage à droite au feu rouge est une valeur québécoise. Sauf là où on n'a pas le droit, soit à peu près partout.

Le québécois chérit la liberté de se lever tôt ou à une autre heure de son choix.

5 / La tolérance

Le québécois a pour valeur la tolérance. Il y a des exceptions mais celles-ci demeurent exceptionnelles.

Le québécois condamne le racisme, lequel consiste à dire que les non-québécois ne sont pas québécois et que c'est mal alors que ce n’est pas toujours si mal que ça.

Le Québec condamne les étiquettes. En ce sens il n'y a pas de vrai québécois de souche ni de faux québécois importé. Tous les québécois sont des québécois à part entière. C'est garanti.

Nonobstant l'article précédent, les importés doivent respecter les valeurs des vrais québécois. D'ailleurs, ils feraient mieux de renier les valeurs du pays étranger dont ils proviennent quand celles-ci sont vraiment trop weird ou intolérantes. Ce serait quand même plus simple. Ils doivent aussi s'habiller normalement et arrêter de cracher dans la rue.

Nonobstant l'article qui précède l'article précédent, les étranges doivent manger comme tout le monde. Ils peuvent de temps à autre faire un plat typique de chez eux dans la mesure où celui-ci est fait à partir d'ingrédients qui respectent les valeurs québécoises comme le couscous ou la pizza qui sont excellents quand ils sont bien préparés.

Le québécois accorde une valeur aux accommodements raisonnables, à condition que ceux-ci soient raisonnables.

Un accommodement vraiment raisonnable, c'est de faire comme tout le monde.

Le québécois trouve ça bien que les BS se botteraient le cul, vu qu’ils ont choisi de pas travailler et d'encaisser leur chèque (c'est à dire, nos taxes québécoises), sans toutefois oublier que le choix est une autre valeur québécoise.

Le québécois a à coeur la tolérance auprès des minorités sexuelles, vu que c'est pas leur faute mais quand même. Ces pauvres individus ont le droit d'user de leur liberté en faisant comme ils veulent. En outre les québécois désapprouvent tout terme péjoratif à l'endroit des tapettes, gouines et autres sortes de travelos.

Le québécois trouve qu'il faut quand même pas exagérer.

6 / Ouverture

Le québécois est citoyen du monde, ce qui est bien. Il se distingue toutefois des non-québécois par le fait que lui, il est québécois.

Le québécois respecte et fait preuve d'ouverture envers les moyens de transport autre que le char qui sauvent la planète (soit : le Québec et plusieurs autres pays). Il est tolérant envers les cyclistes qui restent sur les pistes cyclables le dimanche et sont pas extrémistes et nous font pas chier sur les routes. Les cyclistes québécois sont malgré tout des québécois comme tout le monde mais différents. Le char a autant de valeur que tous les autres moyens de transport communistes comme : la busse, le tramway, le train (même le TGV qui n'est pourtant pas une valeur québécoise) mais pas l'avion, vu que l'avion, c'est bien et ça permet d'aller ailleurs comme : en Floride, à Cuba et même à Paris mais pas trop longtemps pis on est contents de rentrer retrouver nos belles valeurs.

Le Québec est une société individualiste tricotée serrée.

7 / Les valeurs québécoises en action

Les québécois accordent une grande valeur à plusieurs activités, ainsi qu'à d'autres.

Les québécois accordent une valeur au fait de payer moins cher. Plus on paye moins cher, plus la valeur accordée augmente.

Les québécois trouvent ça bien de payer moins d'impôt, surtout quand leurs taxes servent à des choses dont ils se sacrent.

Le magasinage est une valeur québécoise. Même quand on a besoin de rien.

La chanson à texte est une valeur québécoise. Même quand elle est criée comme Garou.

Le québécois est content d'être québécois. Il le montre en particulier lors de la fête de la Saint-Jean (qui ici tombe le 24 juin de chaque année).

8 / La spécificité québécoise

Le Québec est une société spécifique.

Notre identité est inaliénable. Elle est à nous. Nul ne peut nous la prendre ni la modifier pour quelque raison que ce soit sans son consentement éclairé.

9 / Une société du cœur

Le vrai québécois a à cœur son français. Il célèbre sa langue en la parlant le plus souvent possible, même quand il n'a rien à dire d'intéressant.

Le vrai québécois est tolérant des autres religions. Mais quand même, faut pas pousser, on est pas en Syldavie ou chez Ben Laden icitte.

Le vrai québécois peut montrer sa fierté en applaudissant quand l'avion atterrit.

Le québécois est pour la vie et contre la peine de mort. Mais est attaché à la liberté chérie de dire le contraire, comme par exemple quand un chirurgien zigouille tous ses enfants après avoir ingurgité de l'antigel, l'assassin, À mort crisse.

Le québécois trouve que c'est bien de regarder la tévé, surtout la tévé québécoise. Il est toutefois souple (autre valeur bien à nous) et s'autorise à l'occasion à regarder la dernière saison de "Game of Throne" ("Jeu de throne") en anglais vu que c'est pas encore arrivé ici.

Les valeurs québécoises sont ouvertes à la vie en banlieue, là où sont les Wal-Mart.

Les valeurs québécoises sont ouvertes à la vie au centre-ville, là où sont les prostituées.

Le québécois respecte l'art qui le lui rend bien. Il trouve que ce serait mieux si l'art était un métier payant comme ça on aurait pas à subventionner les artistes qui font franchement n'importe quoi la preuve c'est qu'on n'y comprend rien et pis ça nous coûte cher pour rien.

Le québécois trouve que l'éthique c'est bien.

Le québécois est tolérant des intellectuels, y compris lorsque ceux-ci s'opposent à la présente charte avec des arguments de pelletage de nuages. D'ailleurs c'est souvent nos taxes québécoises qui les font vivre.

Le québécois trouve que l'éducation c'est important, surtout quand c'est utile et que laisse faire la théorie et ça permet d'avoir une bonne jobbe. Dans ce domaine il exerce sa tolérance envers les professions de l'enseignement, surtout l'enseignement de l'histoire de notre beau pays, de la beauté de la langue française et de notre bel héritage identitaire et culturel. Mais c'est pas pour ça qu'il faut continuer à surpayer ces profs qui font rien de l'été et pas grand-chose le reste du temps d'ailleurs faudra revenir là-dessus.

Les valeurs du Québec incluent la fierté de notre bel hiver ainsi que la tolérance envers ceux qui ont envie de s'en plaindre, comme la majorité des québécois.

Le québécois est fier des valeurs québécoises. Si il n'est pas fier il se force. Il peut aussi se la fermer.

10 / Les non-québécois

Les valeurs québécoises font l'envie du monde entier, sauf des terroristes qui préfèrent tuer des innocents sans porter d'uniforme avant de se faire zigouiller par un drone.

Même si les valeurs québécoises font l'envie de nombre de non-québécois de par le monde, ces derniers ne peuvent toutefois pas les importer chez eux, vu qu'elles sont québécoises. Ça semble évident, non ?

Le québécois trouve ça bien que le non-québécois vienne visiter notre beau pays, ses lacs, ses forêts et ses centres d'achat (exemple : Place Laurier).

Les valeurs québécoises incluent que les non-québécois ont le droit de venir chez nous et d'admirer nos différences culturelles dues à nos racines et au fait qu'on est plus québécois qu'eux c'est bien évident.

Les non-québécois peuvent visiter notre beau pays : faire le tour de la Gaspésie et du Lac Saint-Jean, aller sur Grande-Allée, dépenser leur agent, câller des animaux comme les orignaux et les loups, pis après pas trop long rentrer chez eux dans leur pays situé à l'étranger. C'est bien qu'ils aient un bon souvenir de leur passage et de nos valeurs.

Les non-québécois peuvent avoir des valeurs différentes des nôtres, mais il faut pas qu'ils restent trop longtemps chez nous. D'ailleurs, chez nous c'est comme chez vous, sauf qu'ici on a des valeurs québécoises. Eh oui !

Les français ne peuvent pas comprendre complètement les valeurs québécoises. En effet, ils sont français et pas québécois, ce qui montre bien que c'est pas pareil et que donc ils peuvent pas comprendre. Ceci s'applique aussi aux belges.

11 / Modalités

Les valeurs québécoises sont négociées collectivement par tous les québécois. Elles sont non négociables.